vendredi 30 mars 2012

Votre inventaire sur Electronics Component DataBase

Est-ce qu'il vous arrive, comme moi, de vous apercevoir que vous avez commandé des composants que vous aviez déjà (mais vous aviez oublié que vous les aviez...)?  Ou, tout de suite après avoir complété une commande, vous rendre compte qu'il ne vous reste plus une seule résistance de 1 kiloohm, mais que vous avez complètement oublié d'en commander?

La solution:  tenir un inventaire de tous les composants que vous possédez incluant, si vous le désirez, l'endroit où vous les rangez, la raison pour laquelle vous les avez achetés, un lien vers les datasheets, etc.

C'est pour cette raison que Nils Fredriksson a créé ecDB (Electronics Component DataBase):  une base de donnée en ligne, accessible tout à fait gratuitement, et spécialement conçue pour y répertorier votre collection.  Aussitôt que vous commencez à taper le numéro d'un composant, un menu déroulant vous propose des numéros complets, que vous pouvez sélectionner d'un simple clic de souris.

Très intéressant!   Reste à voir si j'aurai assez de discipline pour maintenir mon inventaire à jour...


Yves Pelletier (Twitter: @ElectroAmateur)

Thermostats de sèche-linge

J'ai trouvé ces trois capteurs dans un vieux sèche-linge.  Il s'agit d'interrupteurs qui laissent circuler le courant à température normale, mais qui le bloquent lorsque la température atteint un certain seuil (50°C pour le modèle LS2-135, et une température apparemment plus élevée pour le modèle 540B146P02).

Pour les tester, je les ai branchés à un multimètre tout en les chauffant sur le dessus d'une cuisinière:  effectivement, lorsque le capteur devient chaud on entend "clic" et la résistance initialement négligeable devient infinie.  On laisse refroidir le capteur et au bout de quelques secondes, on entend "clic" à nouveau:  la résistance est redevenue très faible.

Si vous avez une idée de réalisations pratiques pas trop compliquées qui pourrait mettre à profit un tel dispositif (mais pas un sèche-linge de fabrication maison!), veuillez laisser un commentaire au moyen du bouton ci-dessous...

Yves Pelletier (Twitter: @ElectroAmateur)

mercredi 21 mars 2012

Amplificateur de guitare électrique de type "Smokey Tone"

Je suis vraiment en train de devenir un fan du lm386, ce petit petit circuit intégré qui permet de construire des amplificateurs audio en y ajoutant très peu de composants (voir mon projet précédent:  amplificateur stéréophonique).  Cette fois-ci, j'ai construit un amplificateur pour guitare électrique très simple, mais très efficace basé sur le "Smokey amp" créé par Bruce Zinky.

J'ai utilisé un schéma trouvé sur l'excellent site beavisaudio.

Le schéma comporte un commutateur permettant de choisir un condensateur de 47 µF ou de 220 µF à la sortie, mais le son est tellement plus riche avec le condensateur de 220 µF que je n'ai pas jugé utile de conserver l'autre.

Ensuite, il ne reste plus qu'à brancher la guitare et faire sortir le son (étonnamment puissant pour un ampli de 125 mW!) par un haut-parleur ou un casque d'écoute.  Je crois qu'au total ça m'a coûté environ $2.

Il existe d'autres modèles d'amplificateurs similaires au "Smokey Tone": "Noisy Cricket", "Little Gear", "Ruby"...J'essaierai probablement d'en construire d'autres, pour comparer.


Yves Pelletier (Twitter: @ElectroAmateur)

jeudi 15 mars 2012

Cours d'électronique en ligne du MIT

Le réputé Massachusetts Institute of Technology a démarré la semaine dernière un cours en ligne entièrement gratuit:  6.002x Circuits and Electronics.  Je m'y suis inscrit hier avec plusieurs jours de retard (nous sommes déjà dans la deuxième semaine du cours), mais étant déjà familier avec les lois de Kirchhoff, j'ai rapidement rattrapé mon retard.

Comme tout cours universitaire qui se respecte, ce cours de 14 semaines comprend des cours magistraux (sur vidéo), un manuel de référence, des exercices à résoudre en ligne, des devoirs et des laboratoires virtuels à compléter chaque semaine, et deux examens à compléter en ligne.

Préalables:  avoir des connaissances de base en électricité et en mathématiques, et comprendre l'anglais...

Si je réussis les évaluations dans les délais requis, je recevrai une attestation et je pourrai me vanter d'être un ancien du MIT! :-)


Yves Pelletier (Twitter: @ElectroAmateur)

mardi 6 mars 2012

Témoin sonore et lumineux pour jeu questionnaire (Arduino)

J'ai construit ce petit système en m'inspirant des quiz télévisés:  le maître de jeu pose une question, et le premier concurrent qui appuie sur son bouton obtient le privilège d'y répondre.

Je voulais donc un système pour 3 joueurs; le premier bouton actionné entraîne la production d'un son caractéristique (différent pour chaque concurrent) et  l'allumage d'une LED (de couleur différente pour chaque concurrent).   L'appui sur les autres boutons est ignoré jusqu'à ce qu'une remise à zéro soit effectuée par le maître de jeu.


Un tel système peut être mis au point sans microcontrôleur, au moyen d'un assez grand nombre de résistances et de transistors (voir schéma d'un montage ici):   beaucoup de soudure en perspective...  Avec l'Arduino, le circuit est beaucoup plus simple:


Le prototype a été fait sur une platine sans soudure.  Bien entendu, le modèle définitif contiendrait de bonnes longueurs de fil pour permettre à chaque concurrent de tenir son bouton devant soi.




/********************************************************
Témoin lumineux et sonore pour jeu questionnaire
Yves Pelletier, mars 2012
*********************************************************/


// assignation des entrées-sorties
const int boutonreset = 2;
const int bouton1 = 3;
const int bouton2 = 4;
const int bouton3 = 5;
const int LED1 = 6;
const int LED2 = 7;
const int LED3 = 8;
const int HautParleur = 9;
short joueur = 0;


void setup() {
  // les boutons sont des inputs
  pinMode(boutonreset, INPUT);  
  pinMode(bouton1, INPUT); 
  pinMode(bouton2, INPUT); 
  pinMode(bouton3, INPUT); 
  // les LEDs sont des outputs
  pinMode(LED1, OUTPUT);  
  pinMode(LED2, OUTPUT);   
  pinMode(LED3, OUTPUT);   
}



void loop(){

  if (digitalRead(boutonreset)){
    joueur = 0;
  }
  if (joueur==0){
    if (digitalRead(bouton1)){
      joueur = 1;
      tone(HautParleur, 264, 100);
    }
    if (digitalRead(bouton2)){
      joueur = 2;
      tone(HautParleur, 330, 100);
    }
    if (digitalRead(bouton3)){
      joueur = 3;
      tone(HautParleur, 396, 100);
    }
  }


  if (joueur == 1) {        
    digitalWrite(LED1, HIGH);  
  } 
  else {
    digitalWrite(LED1, LOW); 
  }

  if (joueur == 2) {        
    digitalWrite(LED2, HIGH);  
  } 
  else {
    digitalWrite(LED2, LOW); 
  }

  if (joueur == 3) {        
    digitalWrite(LED3, HIGH);  
  } 
  else {
    digitalWrite(LED3, LOW); 
  }
}






Yves Pelletier (Twitter: @ElectroAmateur)

lundi 5 mars 2012

Robot suiveur de ligne (Arduino)

Voici mon premier robot digne de ce nom:  un traditionnel suiveur de ligne basé sur l'Arduino.  Vous indiquez la trajectoire à suivre au moyen de ruban gommé noir sur un plancher pâle, et le robot suit docilement le parcours indiqué, à une impressionnante vitesse de croisière de 3 cm par seconde...


Puisque la base de robot et le pilote du moteur étaient déjà construits, la tâche principale consistait à construire le capteur.  Placé à l'avant du robot, face vers le plancher, le capteur est constitué de 4 diodes électroluminescentes (LED) et de 3 photorésistances (LDR).   Les photorésistances, reliées en diviseur de tension à une résistance fixe, reçoivent la lumière des LEDs réfléchie par le plancher.  Le ruban noir réfléchit beaucoup moins de lumière, ce qui modifie le voltage aux bornes de la photorésistance.  Ce voltage est acheminé aux entrées analogiques 0, 1 et 2 de l'Arduino.

J'ai mal planifié la disposition des composants:  en inversant le sens des LEDs, j'aurais économisé beaucoup de fil...  De plus, je n'avais pas remarqué qu'une des photorésistances présentait des caractéristiques très différentes des deux autres; par conséquent, son voltage variait très peu lors d'un changement d'éclairement (le robot refusait de tourner à droite!):  la réduction de l'autre résistance du diviseur de tension a permis de régler ce problème (j'ai ajouté une autre résistance en parallèle).

Côté programmation, nul besoin de réinventer la roue:  j'ai utilisé le sketch présenté par Michael McRobert dans son livre "Beginning Arduino":  ce sketch peut être téléchargé gratuitement sur le site web de l'éditeur (c'est le projet numéro 30).

Yves Pelletier (Twitter: @ElectroAmateur)


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...