dimanche 7 février 2016

105 interrupteurs individuels dans un vieux clavier Macintosh

J'avais en ma possession un vieux "Apple Extended Keyboard II" fabriqué en 1990, qui avait jadis accompagné un ordinateur Macintosh aujourd'hui disparu.

Puisqu'il s'agit d'un clavier ADB (Apple Desktop Bus) et qu'il y a belle lurette qu'aucun ordinateur n'utilise ce protocole, il ne m'était d'aucune utilité. Peut-être que j'aurais pu essayer de le vendre sur eBay, car il semble y avoir un marché pour ce genre d'antiquités et les enchères atteignent parfois des montants qui me laissent quelque peu dubitatif, mais bof; je crois que je n'ai pas tellement la fibre commerçante.

J'ai plutôt décidé de jeter un petit coup d'oeil à l'intérieur, au cas où il y aurait quelque chose de valable à récupérer à l'intérieur. Je n'étais pas spécialement optimiste, car je suis habitué aux claviers "à membrane", qui ne comportent à peu près rien de récupérable.

Mais ce clavier là n'est pas de la gnognotte: il s'agit d'un clavier mécanique dans lequel chaque touche est constituée d'un véritable interrupteur de bonne qualité, muni d'un mécanisme à ressort et de 2 broches pouvant sans problème être insérées dans une breadboard ou une perfboard.





J'ai donc dessoudé chacun des 105 interrupteurs. Ils pourront servir dans des projets Arduino nécessitant quelques boutons poussoirs: ce sera bien mieux que les minuscules boutons qu'on trouve dans les appareils de nos jours.



Yves Pelletier   (TwitterFacebook)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...