Index: Moteurs et robotique

Articles portant sur les robots et autres projets comportant des moteurs (moteurs DC, moteurs pas à pas et servomoteurs).


Contrôle de moteurs



Pour contrôler un moteur à courant continu de façon à modifier à la fois la vitesse et le sens de sa rotation, nous avons utilisé le L298, le L293D, le L6205 et un pont en H de fabrication maison.


Nous avons exploré le pilotage d'un moteur pas à pas en utilisant le traditionnel L293D, mais aussi l'ULN2003 et le L6205.  De plus, nous avons construit un pilote de moteur pas à pas autonome à base d'Atmega 328 et de L293D.


Circuit et script en python permettant de contrôler un moteur DC au moyen d'un Raspberry Pi.  Nous utilisons un L293D.  Si vous préférez Scratch, lisez plutôt cet article.


Circuit (comportant un L293D) et script python pour le contrôle d'un moteur pas à pas avec un Raspberry Pi.


Comment brancher un servomoteur, et le contrôler grâce à un script en python.


Exemple de script (sur embed) pour contrôler un ou deux moteur(s) cc avec une carte STM32 Nucleo et un L293D.


Exemple de script (sur embed) pour contrôler un moteur pas à pas avec une carte STM32 Nucleo et un L293D.


Robots sur roues et véhicules téléguidés





Un petit robot très nerveux constitué d'un LM386 (utilisé de façon bien peu conventionnelle) et de matériel recyclé.  Aucun microcontrôleur ici.


Véhicule sans capteur, dont le mouvement est programmé à l'avance.


Cette fois, la base robotique est pilotée au moyen d'une manette (reliée par fil), grâce à une carte Arduino.


Cette fois, on se débarrasse du câble qui reliait le joystick au véhicule dans le projet précédent, grâce à deux modules NRF24L01.


Un classique:  vous tracez une trajectoire sur le plancher au moyen de ruban gommé, et le robot parcourt le trajet imposé.


Un autre classique:  grâce à un télémètre à ultrasons HC-SR04, notre véhicule contourne les obstacles placés sur son trajet.  La première version ne comportant qu'un seuil capteur à ultrasons, la deuxième version en comportait 3, pour une meilleure vision périphérique.

Si on ne dispose pas d'une base robotique, on peut toujours tenter de transformer un véhicule radiocommandé en robot autonome.  Mais les résultats sont souvent mitigés, car ces véhicules ne sont pas conçus pour rouler à très basse vitesse.


Un timer 555 en configuration monostable, un amplificateur opérationnel, un pont en H et un interrupteur pour détecter les collisions permet de transformer une voiture radiocommandée en véhicule autonome rudimentaire.


Autres projets de robotique




Moteur électrique alimenté par énergie solaire

Trois circuits permettant d'alimenter un petit moteur électrique grâce à une petite plaque photovoltaïque.  Trois méthodes on été testées avec succès:  le circuit à diode Zenerle circuit FLED et le meilleur de tous:  le circuit Miller.


Un petit bras robotique constitué de batonnets, de 3 servomoteurs et d'une carte Arduino.

Construction d'un petit traqueur solaire

Un dispositif qui tourne vers la lumière (ampificateurs opérationnels).


Décoration pour Halloween.  Une tête inquiétante qui pivote pour suivre les passants du regard.  Le capteur est une barette de 5 photorésistances.


Une autre décoration d'Halloween.  Cette fois, une figurine en forme de sorcière (sur son balai) accomplit un mouvement de va-et-vient.  Une paire phototransistor/LED infrarouge placée à chaque extrémité provoque l'inversion du sens du mouvement.


Un moto-réducteur (gear motor) est un moteur électrique muni d'un train d'engrenages qui a pour effet de diminuer sa vitesse de rotation tout en augmentant son moment de force.  Ici, j'ai construit un moto réducteur à partir d'engrenages récupérés.


Cet ouvrage en anglais traite de la construction de robots "BEAM" ("biology, electronics, aesthetics, mechanics"): des petits robots simples à construire, généralement constitués de technojunk.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...